La micro-station d’épuration: comment ça marche?
  • 1980
  • 0

La micro-station d’épuration: comment ça marche?

Les micro-stations d’épuration désignent des solutions de traitement des eaux usées et des eaux vannes domestiques, c’est-à-dire l’eau des douches, des toilettes, des lavabos ou des WC. Le fonctionnement d’une micro-station d’épuration d’épuration est semblable à celui d’une station d’épuration traditionnelle (ou « urbaine »). Il existe deux procédés de traitement: à boues activées ou à culture fixée.

Contrairement aux apparences, le fonctionnement d’une micro-station est assez simple: les bactéries et enzymes présents dans les eaux usées de votre habitation vont permettre de détruire les matières organiques.

Pour que l’eau soit suffisamment traitée pour être rejetée dans le milieu naturel (rivière, fleuve, etc.), elle devra suivre 3 phases de traitement: le traitement primaire, le traitement secondaire et le traitement tertiaire.

Phase de traitement n°1: le prétraitement

La première phase de traitement est la phase de prétraitement et de décantation. Dans un premier bassin, les éléments solides et liquides des eaux usées vont se séparer. Les matières solides vont être partiellement assimilées par les bactéries dites anaérobies (des bactéries qui ne consomment pas d’air).

Ce prétraitement va produire un effluent liquide adapté au traitement secondaire.

Dans le même temps, un système de ventilation évacuera les gaz présent dans la partie supérieure afin d’éviter les nuisances olfactives.

Phase de traitement n°2: le réacteur biologique

La seconde phase du traitement de la micro-station d’épuration a lieu dans un second compartiment du système appelé réacteur biologique. Lors de cette seconde phase, l’effluent produit par la première phase de traitement va être aéré par un générateur d’air puis mis en contact avec des bactéries épuratrices aérobies (qui consomment de l’oxygène). Ces bactéries vont avoir comme action de dégrader l’effluent pour diminuer la pollution et de nitrifier l’ammonium.

Phase de traitement n°3: la clarification

Avant d’être rejetées en milieu naturel, les eaux (presque) épurées subissent encore en clarification dans le but de séparer les matières en suspension et les eaux traitées. Durant ce processus, les boues secondaires se concentrent dans la partie inférieure du clarificateur. Elles seront ensuite renvoyées dans le décanteur primaire grâce à un système de recirculation (par pompe ou par airlift en fonction de la micro-station d’épuration utilisée).

En fonction des modèles de micro-station, les phases n°2 et n°3 sont tantôt réalisées dans un seul compartiment ou dans deux compartiments séparés. Si elles sont réunies dans un seul compartiment, c’est la temporisation horaire qui permettra de clarifier les eaux. Lorsqu’elles utilisent deux compartiments séparés, le premier s’apparente à une fosse toutes eaux placé devant un réacteur biologique.

Dernière étape: rejet des eaux dans le sol

Lorsque les eaux usées ont été clarifiées, elles sont rejetées dans le sol ou dans un cours d’eau (après avis favorable du SPANC).

Les eaux peuvent être rejetées dans le sol de plusieurs façons:

  • Par infiltration directe
  • Par irrigation des végétaux
  • Après étude et avis favorable du SPANC, dans un cours d’eau

Illustration: Graf.fr

LEAVE A COMMENT

You comment will be published within 24 hours.

VOTRE DEVIS GRATUIT

Demandez maintenant votre devis gratuit et sans engagement.

Je demande un devis
LES DERNIERS ARTICLES
© Copyright 2017 ma-micro-station.fr